Alpaga noir | une couleur recherchée !

BlackQueen, un alpaga noir

Alpaga noir juvénile

Les alpagas ont une grande variété de couleurs naturelles. Malgré tout, certaines couleurs de toisons, comme le noir, ont un attrait significatif pour l’éleveur et pour le transformateur.

Le noir; rien de plus classique et versatile pour la transformation !

Le noir, dans le monde de la mode, est un classique indémodable ! Il s’agence avec tout, se porte en toute occasion, toute saison et avec tous les styles de vêtements et d’accessoires.

Il n’est pas seulement la couleur du deuil et de l’austérité… mais aussi celle du chic et de l’élégance ! C’est aussi les qualités qu’on prête plus généralement à la fibre de l’alpaga.

Cette couleur est donc très prisé en boutique, d’autant plus qu’étant une couleur naturelle pour l’alpaga, il est drôlement plus attractif pour les gens qui veulent diminuer leur empreinte environnementale et avoir un VRAI noir naturel.

Contrairement aux teintures que l’on retrouve dans le textile et qui finissent par pâlir et devenir gris avec les lavages, le noir «naturel» de la fibre reste noir à jamais.

Certains détergeant blanchissant et le soleil font partit des exceptions pour pâlir un noir naturel. Contrairement à la teinture, il va devenir dans ce cas, un peu plus brunâtre. Il n’est d’ailleurs pas rare de voir des alpagas totalement noirs changer de couleur en surface à cause de l’action du soleil. La couleur naturelle est par contre bien intacte en profondeur.

Ce pâlissement (fading) est parfois annuel, mais d’autres fois seulement circonstanciel (première année de vie de l’animal, notamment à cause du liquide amniotique sur la pointe de la fibre), ça dépend de la génétique de l’animal.

Élever des alpagas noirs

Un éleveur qui ne veut pas d’alpaga noir ? Je n’en connais pas beaucoup !

En plus de fournir une fibre qui se vend TRÈS bien (et qui peut également décliner tous les gris en la mélangeant avec du blanc), l’alpaga noir attire les regards dans les pâturages.

Comme la majorités des alpagas de couleurs, les alpagas noirs ont le défaut d’avoir été mis de côté par les élevages péruviens . Ils ont vu dans le blanc et les couleurs claires une occasion de produire une plus grande variété de couleurs.

À cause de cet abandon, l’alpaga de couleur noir est plus difficile à trouver et encore plus dans de bonnes qualités.

Le gêne récessif du noir, comparativement au gêne dominant du blanc rend statistiquement la tâche plus difficile aux éleveurs qui veulent se lancer dans la conquête du noir.

Comme l’amélioration de la qualité est souvent associée à un accouplement avec un alpaga plus clair, il est plus difficile d’obtenir ce que l’on souhaite avoir !

Les exigences particulières des alpagas noirs

La couleur de l’alpaga peut changer les soins d’un élevage puisque les couleurs foncés d’alpaga, comme le noir. Ils sont plus susceptibles d’avoir certains problèmes de santé, surtout des problèmes de peau.

Le «dark nose syndrome» touche d’ailleurs particulièrement les alpagas noirs en laissant une large zone avec une perte de poil sur le nez de l’animal.