Lama et alpaga | différences et ressemblances de ces deux camélidés

la morphologie typique d'un lama

Un lama

morphologie typique d'un alpaga

Un alpaga

Quelles sont les différences principales entre le lama et l’alpaga ?

Le lama est environ deux fois la grosseur d’un alpaga et est plus grand d’un demi-mètre.

Ses oreilles sont en forme de banane contrairement à l’alpaga qui a des oreilles droites et pointues.

Son museau est également plus long que celui de l’alpaga

Le lama étant plus gros, moins peureux et plus frondeur (même dans certains cas, carrément plus agressifs !), il est parfois utilisé comme «gardien» pour les troupeaux d’alpaga afin d’en éloigner les animaux sauvages et les chiens.

En Amérique du Sud, celui-ci est surtout utilisé pour transporter des charges (dont de la fibre de l’alpaga !) tandis que l’alpaga est utilisé pour produire de la fibre pour les vêtements. Les deux servent également à s’alimenter (viande).

Lama, alpagas et camélidés; une génétique commune

Du point de vue de la génétique, ces deux camélidés, bien qu’ils aient été souvent croisés par le passé, n’ont pas le même ancêtre. Celui de l’alpaga étant la vigogne (vicuña) et celui du lama, le guanaco.

Ce n’est qu’en 2001 qu’une étude a démontré la descendance différente de ces deux cousins. À noter que la vigogne et le guanaco subsistent toujours à l’état sauvage et que ces 4 camélidés d’Amérique du Sud, à cause d’une compatibilité génétique commune, peuvent être croisés entre eux.

D’après cette étude, 80% des alpagas qui ont été testés génétiquement sont en partie hybrides avec les guanacos et les lamas, même si ce n’est pas nécessairement toujours visible physiquement, rendant impossible de distinguer véritablement un alpaga «pure race» sans passer par un test génétique 1.

Pour des raisons évidentes de ne pas détériorer la qualité de fibre de l’alpaga, on ne croise pas volontairement avec le lama. L’hybridation est une des plus grandes influences de la dégradation de la qualité de fibre des troupeaux sud-américains. D’ailleurs, un alpaga qui présente des caractéristiques physiques du lama est sous-entendu comme présentant des défauts de conformité à la race et n’est pas enregistrable au Canada.

1 Dr Jane Wheeler, vice president of CONOPA and visiting professor, Faculty of Veterinary Medicine, San Marcos University, Lima, Peru, April 2001; and Dr. Michael Bruford, professor at University of Cardiff and head of Conservation Genetics, Institute of Zoology, London, personal communication, London, March 30, 2001.