Fibre alpaga 101| Les questions que se posent le plus souvent nos visiteurs sur la fibre de l’alpaga

Ondulation de la fibre d'un alpaga

L’alpaga est domestiqué depuis des milliers d’années; bien avant l’arrivée espagnole en Amérique du Sud.

L’alpaga n’existe pas à l’état sauvage; bien qu’ils broutent sans clôtures dans certaines régions d’Amérique du Sud, ces bêtes appartiennent tous à des alpaqueros (des producteurs/éleveurs d’alpagas).

Les alpagas sont les descendants de la vigogne, qui subsiste toujours à l’état sauvage.

À l’époque des Incas, la fibre de l’alpaga était réservée exclusivement à la royauté et les hauts dirigeants; depuis, elle s’est démocratisée, amenant les alpagas à être élevés partout dans le monde.

La production mondiale de la fibre de l’alpaga est de l’ordre de 1% de toutes les productions de fibres protéinées (animales), dont 80% de cette quantité est produite en Amérique du Sud.1 

La production d’alpaga (la fibre) y est industrialisée comparativement à d’autres productions mondiales qui ne le sont pas, comme ici en Amérique du Nord, où la production est essentiellement artisanale ou semi-artisanale dû à la faible quantité produite.

L’ultime but de l’élevage de l’alpaga, finalement, c’est la récolte de la précieuse toison, le printemps venu; celle-ci n’est alors plus nécessaire à l’animal. Si elle n’est pas tondue, elle peut même être la source de coups de chaleur et de problèmes de santé graves pour l’animal.

Elle n’est pas optionnelle pour le bien-être de l’alpaga, elle est nécessaire. La tonte est stressante pour eux (comme pour nous !), mais n’est pas douloureuse.

Faut-il tuer l’alpaga pour récolter sa fibre ?

Un alpaga pendant la tonte pour récolter la laine d'alpaga

Heureusement NON !

L’alpaga est tondu, comme on le fait avec le mouton même si c’est fait un peu différemment.

C’est fait une fois l’an, au printemps.

Au Québec, dépendant des régions, c’est souvent vers la mi-mai qu’on débute la tonte afin qu’il fasse assez chaud la nuit pour permettre aux alpagas d’être confortables. Il ne doit cependant pas faire trop chaud pendant le jour non plus.

La toison (la première qualité sur l’animal, soit sur la fibre sur son dos) pousse d’environ 2 à 10 pouces (5 à 25 cm) par année et peut peser entre 1 et 8 livres ( 0,5 kg à un peu plus de 3.5 kg ) chez un animal mature.

Cette quantité est l’équivalent d’environ 15-20 tuques ou d’un à quelques chandails, selon l’épaisseur et les grandeurs des articles.

Pourquoi certains animaux ont de la fibre au visage tandis que d’autres n’en ont pas ?

Trinity provient d’une lignée qui ont généralement les joues bien fournies

La génétique a un rôle majeur quant à la présence et la quantité des touffes de fibre au visage.

Par contre, plus l’alpaga vieillit et plus les joues se dégarnissent.

Certains éleveurs choisissent aussi de tondre les joues de leurs animaux tous les ans, ce qui explique, dans certains cas, les joues moins fournies.

Tondre les joues, c’est surtout une question cosmétique et/ou pour éviter d’avoir à y retoucher durant l’année puisque la fibre au visage n’est pas conservée pour faire un fil.

Bien qu’on aime généralement les belles têtes fournies, elles donnent peu d’indices sur qualité d’un alpaga.

Un fil baby alpaca ou bébé alpaga; la fibre provient d’un bébé ?

Dali mâle alpaga huacaya blanc
Le bébé de l’alpaga; le cria. Rien à voir avec la qualité de fibre appelée bébé alpaga.

Le terme baby alpaca ou bébé alpaga est utilisé ici pour qualifier la finesse de la fibre; un adulte peut avoir une qualité baby alpaca et un cria (le bébé de l’alpaga) peut très bien avoir OU NE PAS avoir cette qualité !

Le grade baby alpaca est un des grades péruviens qui se situe entre 20 et 23 microns. Il y a 2 grades plus doux !

Tu l’auras deviné, normalement, on n’aime pas que nos crias aient une qualité «bébé alpaga», on préfère qu’ils se situent au minimum dans le grade royal, plus doux !

Grades péruviens de la fibre d’alpaga

Grade 0 – Super Royal  (certains l’appellent Baby Royal)13 – 17 microns
Grade 1 – Royal    17 – 19.9 microns
Grade 2 – Baby 20 – 22.9 microns
Grade 3 – Superfine23 – 25.9 microns
Grade 4 – Medium26 – 28.9 microns
Grade 5 – Strong (Adult)29 – 32 microns
Grade 6 – Coarse32.1 – 35.1 microns

La multitude des couleurs naturelles de la toison de l’alpaga

Dali et Denzel en juillet 2020
Dali (blanc) et Denzel (fauve foncé), deux des couleurs officielles de toison au Canada.

Il y a 16 couleurs naturelles officielles de toisons enregistrables au Canada, mais il existe plus de 250 coloris différents répertoriés 2 .

Les couleurs vont du blanc au noir, en passant par le gris. Il y a également les beiges, fauves, les roans et les bruns.

L’alpaga est l’un des mammifères qui a le plus de couleurs de toison différentes.

Certains alpagas ont également de grandes taches sur le corps; le multi / fancy est aussi catégorisé comme une couleur de toison quand l’animal a deux couleurs et plus.

Certaines taches, dont celles au niveau de la mâchoire et des extrémités, sont codées dans la génétique et reviennent au fil des accouplements.

Pour des questions de logistique, l’éleveur qui reproduit les alpagas pour en conserver et transformer la fibre veille à éviter si possible celles-ci par des accouplements judicieux pour ne pas contaminer la fibre à traiter avec d’autres couleurs.

S’il y a des taches, les sections colorées différemment doivent être méticuleusement séparées lors du tri de la fibre.

Seuls quelques alpagas spécialement tachetés sont parfois utilisés tels quels, comme les alpagas avec une robe appaloosa léopard où les taches, excessivement nombreuses et uniformes dans la toison, sont gardées lors de la transformation artisanale pour créer un design moucheté particulier.

L’avantage des fibres de couleurs naturelles ?

♦ Elles ne ternissent pas au lavage comme les teintures
♦ Elles sont beaucoup plus écologiques (évidemment !)
♦ Elles ne provoquent pas d’irritations qui sont parfois causées par des colorants textiles.

Comment reconnait-on la qualité d’une toison d’alpaga ?

Toison alpaga Deanna de 2019
Ondulation des fibres d’un alpaga

Sujet très complexe, mais que j’ose résumer ainsi; la finesse est le premier critère d’une belle qualité de fibre puisqu’elle détermine en grande partie sa douceur.

En deuxième lieu, on recherche autant des critères qualitatifs que quantitatif; un beau crimp (ondulations de la fibre), un beau lustre (brillance), une bonne longueur de repousse ainsi qu’une belle densité de fibre (quantité).

Un éleveur consciencieux veille à optimiser les caractéristiques de ses animaux en choisissant le reproducteur de chaque femelle avec soin.

D’ailleurs, si c’est un sujet qui t’intéresse, j’ai écrit un livre (ci-bas) qui traite du choix des alpagas en détail. Il y a énormément d’aspects à vérifier avant d’acheter un alpaga, en particulier quand il est reproducteur…

  1. A definitive guide to alpaca fiber. Cameron Holt. p.8
  2. Source: The Complete Alpaca Book, p.256
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments