Moniezia | le ver plat parasite s’invite chez l’alpaga

Parasite; Segments plein d'oeufs de Moniezia retrouvé dans les selles

Segments plein d’oeufs de Moniezia retrouvé dans les selles

Qu’est-ce que le Moniezia expansa ?

C’est un ver plat (un parasite) dont la subsistance ressemble, à vue de nez, à une loterie…

Ayant plusieurs stades de croissances, les oeufs du moniezia doivent être absorbés d’abord par un hôte intermédiaire (une mite oribate; un petit acarien qui vit dans les prairies et particulièrement si celles-ci sont humides).

Les oeufs n’ont que peu de temps devant eux avant de se dessécher. Par contre, une fois absorbés par l’oribate, ils peuvent cohabiter jusqu’à 2 ans !

La mite infectée mangée par un mammifère (un alpaga !), dans les pâturages, permet au moniezia de s’implanter dans le tube digestif de ce dernier, bien accroché aux parois avec des ventouses.

Le Moniezia s’y nourrit ensuite des nutriments prédigérés de son hôte jusqu’à ce que le ver atteigne l’âge adulte. Le ver peut, en fin de course, mesurer plusieurs mètres (j’ai lu jusqu’à 10 m !).

On dit qu’environ 3% des acariens d’un pâturage peuvent être infectés; mais à l’échelle de millions d’acariens, dont plusieurs milliers ingérés par kg de pâturage, il est plutôt difficile de complètement passer à côté de cet ennuyeux parasite quand il est présent sur une terre…

Entre 6 et 16 semaines plus tard, une fois adulte, le ver produit des oeufs triangulaires d’environ 55 microns qui tombent par milliers avec les excréments de l’animal dans des «proglotides», soit des segments du corps du moniezia (ressemblant à un grain de riz)…

Le Moniezia ne causerait pas vraiment de dommages physiques chez l’alpaga, sauf dans les cas graves d’infestation où il peut causer diarrhée et amaigrissement. On suppose aussi que les crias ou les animaux déjà malades pourraient avoir plus facilement des complications. Les rares cas de décès par le moniezia seraient dus à une obstruction de l’intestin.

Le moniezia se traite avec les vermifuges contenant du fenbendazole (Safeguard ou Panacur).

Faut-il traiter le moniezia ou pas ?

Beaucoup de vétérinaires dans le monde considèrent le moniezia comme étant un problème bien secondaire puisqu’il n’amène généralement pas de graves problèmes.

Comment prévenir l’apparition du ver plat chez les alpagas ?

Les animaux traités rejettent les oeufs, donc recontaminent naturellement le pâturage. Il est donc difficile de s’en débarrasser complètement. Paraît-il qu’un pâturage où il y aurait précédemment eu des moutons pourrait être beaucoup plus infesté qu’un autre.

La sécheresse d’un pâturage fait diminuer la quantité d’acariens comme hôte intermédiaire essentiel et dessécherait les oeufs de moniezia (à l’intérieur d’une journée); il y a donc des périodes et des endroits où les risques sont moins grands.

Un bon aménagement du pâturage pourrait également aider (c’est ce qu’on conseille pour les moutons). Les articles lus sont par contre contradictoires en ce qui concerne une certaine immunité après une contamination. Paraît-il que le mouton la développe… de mon côté, il n’est jamais arrivé qu’un alpaga l’attrape plus d’une fois…

Sources:
http://www.gds69.asso.fr/web/gds.nsf/97cf3f4f3fcb8f8bc1256c0f004d4913/e515294a766df664c1257543005308a0!OpenDocument

http://www.thealpacahacienda.com/journal/alpaca_parasites.html

Article Wikipedia sur le Moniezia

http://www.alpacasunlimited.co.nz/article/215.html

http://books.google.ca/books?id=gvEOAyFQ360C&pg=PA95&lpg=PA95&dq=prevent+moniezia+alpaca&source=bl&ots=8mOkzdgobv&sig=Nf84ukiorUGO10-3D8HkJBGI_Ko&hl=fr&sa=X&ei=01C-UIG0D4WA0AGz1oHoAQ&ved=0CIoBEOgBMAk#v=onepage&q=prevent%20moniezia%20alpaca&f=false

 

 

Tu aimes mes articles et tu aimerais me remercier ? Offre-moi un café !