Origine | D’où vient exactement l’alpaga ?

Le pays d’origine
Troupeau d'alpaga dans leur pays origine en amérique du sud

L’alpaga (vicugna pacos) a comme origine l’Amérique du Sud (Pérou, Bolivie, Chili, Argentine…) bien qu’il y en ait maintenant partout à travers le monde.

Les pays d’origine ont malgré tout la plus grande population qui se chiffre à plusieurs millions d’alpagas et ce sont eux qui produisent la plus grande quantité de la fibre d’alpaga (autour de 6500 tonnes par an).

L’animal est élevé depuis des millénaires dans cette région du globe où il vit dans les montagnes, sur les plateaux andins, et est habitué aux conditions arides (grands écarts de température, pâturage à faible repousse…). L’alpaga y est un animal d’élevage commun est sert à produire de la fibre pour les vêtements et de la nourriture (viande).

Histoire de la fibre

Surnommée « La fibre des dieux », la toison des alpagas était autrefois réservée à la noblesse inca mais s’est depuis démocratisée. Avec l’arrivée espagnole en Amérique du Sud, les alpagas ont pratiquement disparus et ont beaucoup changé pour plaire aux nouveaux arrivants. Pour avoir des animaux plus gros et une plus grande quantité de fibre / viande par animal, l’alpaga a été souvent et négligemment sélectionné en tenant compte de sa grosseur et/ou croisé au lama (plus gros), lui faisant malheureusement perdre au passage la douceur originelle de la fibre de son ancêtre, la vigogne.

De nos jours, le Pérou a développé une réelle industrie avec la fibre de l’alpaga. Même si les fibres y sont de plus en plus triées selon leur douceur, ce qui n’était pas nécessairement le cas par le passé, le commun des mortels n’a accès qu’au grade péruvien -bébé alpaga- (baby alpaca).

Cette qualité ne provient pas nécessairement des bébés, n’est pas rare et pas le plus doux non plus, contrairement à ce qu’on entend parfois.

Dans cette industrie péruvienne, les petits éleveurs d’alpaga, les alpagueros, sont malheureusement toujours pauvres et les profits inégalement distribués.

Les alpagas que vous côtoyez au Québec sont nés au Canada ou, plus rarement, aux États-Unis. Les alpagas sont des animaux enregistrés et l’importation en provenance du Pérou est pratiquement impossible.