Prix d’un alpaga | Combien coûte un alpaga ?

Avant même de considérer la qualité de fibre de l’alpaga pour établir un prix de vente pour l’animal, il faut bien se rendre à l’évidence; élever un alpaga coûte quelque chose. Et c’est un calcul de ce prix que je vais démontrer dans les prochains paragraphes.

Combien coûte un alpaga ou – même donner la vie coûte quelque chose – …

Ce n’est pas parce que la naissance a lieu naturellement grâce à la magie de la nature que chaque nouvel animal qui atterrit au sol entre dans la colonne «profit» d’un élevage, loin de là !

Un alpaga coûte chaque année, selon mes calculs, 250$ (minimum) en soins et nourriture. C’est sans compter le temps qu’on aura passé à s’occuper de lui et les frais vétérinaires, s’il en a de besoin.

Et ce 250$, c’est un chiffre assez bas dans l’industrie et c’est très variable selon les conditions d’élevage et les régions. D’autres arrivent à des chiffres comme 450$/an et ce, toujours sans compter le temps passé à gérer l’élevage.

Un animal qu’on vend à l’âge de 2 ans (un âge respectable pour avoir une petite idée de sa qualité; l’éleveur sensé ne veux pas être perdant dans la transaction !) va avoir déjà coûté minimalement 500$ à l’éleveur.

Il est donc complètement insensé de revendre à ce prix !

Malgré tout, chaque mois, d’éventuels acheteurs viennent me voir et me disent qu’ils ont 500$ maximum à mettre sur un alpaga (et certain insistent pour me dire que c’est ce que ça vaut et que je « vends cher » ! Ils s’y connaissent, c’est certain ! *ironie*)…

Un alpaga ou une chèvre qui naît… c’est pas mal la même chose, non ? NON !

Prix d'un alpaga | la naissance a un coût

La chèvre laitière (quand alimentée pour la production de lait) coûte environ 330$ par année, donc plus que ce que nous avons calculé minimalement pour un alpaga (250$) MAIS moins cher que pour d’autres éleveurs d’alpaga (450$).

La chèvre est prête à se reproduire plus rapidement que l’alpaga (7 mois comparativement à 2 ans pour un alpaga), la gestation est moins longue (5 mois pour la chèvre comparativement à 11 mois 1/2 pour l’alpaga) et a plus de chance d’avoir deux bébés à la fois (les naissances multiples sont très très rares chez l’alpaga !).

La chèvre vaut facilement plusieurs centaines de dollars… l’alpaga ne peut pas logiquement valoir le même montant en ayant un taux de reproduction plus faible et beaucoup plus lent !

Pour avoir un bébé alpaga: une femelle doit avoir 2 ans de vie + une gestation d’environ 1 an = 750$ minimum de coût pour faire naître un cria . On additionne 2 ans de vie au cria avant la vente = 1250$

Pour avoir un chevreau: la chèvre doit avoir 7 mois de vie + 5 mois de gestation = 465$

Déjà, le chevreau coûte environ 1/3 du coût du cria… si la chèvre a deux chevreaux, on peut diviser de moitié les coûts pour environ 232$ !

Un cria, donc, c’est environ 3x à 6x le coûtant d’un chevreau !

Vendre un alpaga de 2 ans à 1250$ (en mettant de côté la production de l’animal (fibre) comme je l’ai fait avec la chèvre (lait)), ce n’est donc pas profitable du tout pour l’éleveur !

Dans ce contexte, j’ai fait un calcul simplifié. Je n’ai pas calculé l’investissement de départ des animaux, les installations, le nombre de bébés qu’une femelle pourra avoir dans sa vie (l’éleveur doit pouvoir se garder une relève s’il veut continuer, donc dans ce contexte, il ne peut pas vendre tous les animaux qui naissent sur sa ferme) et je n’ai pas ajusté avec le taux de mortalité de la première année de vie des animaux…

Le coûtant réel peut être plus élevé encore !

Un alpaga de 2 ans a coûté environ 1250$ à l’éleveur… et ensuite ?

L’alpaga est un animal élevé principalement pour sa fibre qui est reconnue comme une des plus luxueuse, chaude, confortable et douce au monde… et c’est la qualité de la fibre produite qui donne en majeure partie de la valeur à un alpaga.

C’est ce qui explique que les prix varient énormément; facilement de 2 500$ à 30 000$… et parfois plus ! Il y a même un alpaga mâle (un grand reproducteur) qui s’est déjà vendu…1/2 million !

Le prix des femelles est très souvent supérieur à celui des mâles compte tenu des investissements que l’on retrouve aussi dans leurs ventres. Les femelles sont généralement vendues gestantes et leur capacité à se reproduire est évidemment appréciée lorsqu’on en fait l’élevage.

Le prix des mâles a des valeurs plus variables et extrêmes. Une très grande majorité de mâles ont une valeur moindre que les femelles (le milieu de l’élevage n’a pas besoin d’autant de mâles qu’il en naît…). Par contre, les meilleurs reproducteurs, peuvent valoir facilement le double ou le triple du prix d’une femelle.

Ensuite, la finesse, la couverture, la longueur, l’uniformité de la toison, la densité de la fibre et d’autres qualités de l’animal jouent un rôle déterminant dans le prix de l’alpaga.

Ensuite vient la partie la plus subjective; un animal peut valoir plus cher pour un éleveur et moins cher pour un autre. Malgré tout, le prix doit pouvoir majoritairement s’expliquer; un éleveur peut normalement le faire.

Parfois, c’est la notoriété de l’animal (et de l’éleveur) qui va dicter une partie de la valeur, mais c’est très rarement seulement ça…

La majorité de nos propres femelles sont en vente à partir de 6 000$ et nos mâles à partir de 3 000$. Et si nous avons établi ces prix, c’est que nous savons que nous pouvons dégager cette valeur de nos animaux sans même les vendre…

Acheter un « alpaga pas cher »…

Un « alpaga pas cher », (vous savez celui qu’on déniche à 500$ même 250$ !) c’est soit…

1.Un alpaga bas de gamme.

Quand je dis «bas de gamme», je fais référence surtout à la qualité de la fibre sur l’animal qui ne vaut généralement pratiquement rien… mais la structure physique de l’animal peut aussi être problématique. C’est un animal de ferme «de compagnie» et souvent à ce prix, vendu par un particulier.

L’alpaga bas de gamme n’a pas la qualité pour être reproducteur; démarrer un élevage avec des alpagas de piètre qualité, c’est se tirer dans le pied royalement (j’en parle dans cet article sur la rentabilité de l’alpaga).

Pour celui qui souhaite acheter un alpaga de cette qualité afin de tricoter simplement sa fibre, je ne le conseille pas non plus… Une mauvaise qualité de la fibre de l’animal aura un réel impact sur la douceur et confort des tricots au point où certaines personnes ne pourront pas les porter ! C’est sans compter que la qualité de la fibre de l’animal sera en décroissance avec les années…

Même à ce prix, c’est plus rentable d’acheter l’alpaga déjà filé qu’il te faut pour tricoter…

Si c’est seulement pour avoir des alpagas à regarder quand tu mets le nez dehors, alors c’est un contexte différent et il est plus censé d’acheter des alpagas bas de gamme dans ce cas.

Penses toutefois que malgré le bas prix payé, tu auras à débourser plusieurs centaines de dollars chaque année pour nourrir et soigner chacun de tes animaux.

2.Un alpaga qui doit être liquidé à ce prix pour une raison autre que la qualité de l’animal.

Honnêtement, c’est plutôt rare que le prix ne soit pas relié du tout à la qualité des animaux et personne n’aime perdre de l’argent: les animaux de meilleure qualité vont être en vente plus cher que ce fameux -500$-, même en super super liquidation.

Et s’ils sont de qualité, ils vont trouver preneur rapidement malgré leur plus haut prix.

C’est le rêve de l’acheteur qui cherche un animal peu dispendieux de trouver une magnifique perle pour une bouchée de pain… mais les rêves, tu sais… Alors, un alpaga à moins de 1200$, même en super liquidation, personnellement, je me pose de très sérieuses questions sur sa qualité et sa santé !

3. Un animal que l’éleveur sérieux veut VRAIMENT voir disparaître de chez lui.

À 500$ ? C’est souvent, c’est un mâle castré qui n’a plus une belle qualité de fibre ou un alpaga problématique au niveau comportemental que l’éleveur ne souhaite pas faire abattre pour une raison ou une autre.

Et si c’est un jeune animal, c’est vraisemblablement que l’éleveur n’a jamais fait de calcul ! Achetes-le, mais sois certain que celui qui l’a vendu ne sera pas (ou plus) longtemps éleveur… parce qu’il ne sait pas compter !!!

Combien devrais-je payer pour un alpaga alors ?

Ça dépend de ton projet. Un éleveur sincère va te guider vers un alpaga adapté à tes besoins.

Si tu veux pouvoir faire simplement la transformation de la fibre de l’alpaga, l’animal doit idéalement être assez jeune pour que sa finesse soit encore là et avoir une bonne génétique pour une meilleure fibre pendant plus d’années; c’est donc intéressant de payer un peu plus cher. Et si tu souhaites en avoir pour ton argent, achètes une femelle (même si elles sont plus cher que les mâles). Ainsi, quand la qualité de sa fibre va laisser à désirer, ta femelle va pouvoir donner naissance à un cria (ou plus !) qui vont donner un regain de finesse à tes tricots… et une descendance à ta femelle. Un alpaga moyen de gamme entre 2 500$- 5 000$ pourrait faire l’affaire.

Tu souhaites faire des compétitions, de la reproduction (de la vrai !) ou avoir des alpagas d’élite pour avoir une qualité de fibre exceptionnelle ? Sois prêt à mettre autour de 6 000 à 15 000$ pour une femelle. Oui, c’est plus dispendieux, mais elles vont te le rendre par la qualité des crias (et la fibre !) que tu auras en retour ! Avec un animal d’une meilleure densité de fibre, tu vas avoir aussi plus de fibre par animal, donc des alpagas qui peuvent atteindre plus facilement la rentabilité. Il va t’être aussi plus facile de vendre des animaux.

Note que l’alpaga est un animal grégaire vivant en troupeau; ils doivent être au minimum 3 ensemble. Il faut donc s’attendre à débourser pour plusieurs animaux en même temps. La plupart des éleveurs donnent un rabais à l’achat de plusieurs animaux chez eux bien qu’il puisse être intéressant d’acheter sur plusieurs fermes pour profiter d’un plus large bassin de qualité et mieux choisir ses animaux.